RENCONTRONS-NOUS ! 06 23 07 24 79

BLOG

2019 : DE LA FRATERNITÉ !

« LE DON COMMUN À PLUS VASTE QUE SOI »…

Ces mots de Saint-Exupéry font écho à ce que nous cherchons tous pour nos entreprises : « l’esprit d’équipe », « la cohésion du groupe », « la dynanmique de confiance », « l’entraide », « la solidarité », etc. Bref, tant d’expressions bien connues ici résumées au seul et simple mot de « FRATERNITÉ ».

Selon le même auteur, cette cohésion, cette solidarité émergeraient donc, tout en s’en nourrissant, du « don commun à plus vaste que soi ». Que cela peut-il bien signifier très concrètement dans nos entreprises ? A chacun de le sentir… Peut-être est-ce cette conviction quotidienne que chaque équipier travaille au service d’un sens commun ? Que chacun soit conscient de ses propres enjeux et de ceux des autres ? Que le groupe vive en accord avec ses propres règles ? Que la culture de la bienveillance, combinée à l’exigence de l’excellence, se love au creux de chaque relation ? Peut-être est-ce tout cela à la fois ? Ma certitude : oui ! Et la fraternité ne se commande pas. L’entreprise, son dirigeant, son Comité de Direction et ses collaborateurs doivent la créer à l’unisson, l’entretenir collectivement et en prendre soin jour après jour ; c’est un projet en soi qui doit être conduit en tant que tel !

Ni une utopie, ni un rêve ; oui, c’est bien un projet à mettre en actions.

C’est dans cet esprit de fraternité que je vous souhaite une très belle année 2019, pour vous, votre famille, vos proches et vos entreprises !

 

 

LE LACHER-PRISE, LE BONHEUR… PAR LAMA GUENDUNE RINPOCHE

J’ai découvert ce poème avant-hier soir et le partage avec vous.

Un texte de Lama Guendun Rimpoché qui traite de la (non-)quête du bonheur.

 

Le bonheur ne se trouve pas avec beaucoup d’effort et de volonté mais réside là, tout près, dans la détente et l’abandon.
Ne t’inquiète pas, il n’y a rien à faire.
Tout ce qui s’élève dans l’esprit n’a aucune importance parce que n’a aucune réalité.
Ne t’y attache pas. Ne te juge pas.
Laisse le jeu se faire tout seul, s’élever et retomber, sans rien changer, et tout s’évanouit et recommence à nouveau, sans cesse.
Seule cette recherche du bonheur nous empêche de le voir.
C’est comme un arc-en-ciel qu’on poursuit, sans jamais le rattraper.
Parce qu’il n’existe pas, qu’il a toujours été là et t’accompagne à chaque instant.
Ne crois pas à la réalité des expériences bonnes ou mauvaises, elles sont comme des arcs-en-ciel.
A vouloir l’insaisissable, on s’épuise en vain.
Dès lors qu’on relâche cette saisie, l’espace est là, ouvert, hospitalier et confortable.
Alors profites-en. Tout est à toi, déjà.
Ne cherche plus.
Ne va pas chercher dans la jungle inextricable l’éléphant qui est tranquillement à la maison.

Rien à faire.

Rien à forcer.

Rien à vouloir.

Et tout s’accomplit spontanément..

Lama Guendun Rimpoché

 

TENZING DANS LE DATADOCK – CHOLET NANTES

Disposant déjà d’un numéro d’agrément préfectoral d’organisme de formation, TENZING est également référencée au Datadock – Cholet Nantes.

TENZING AU DATADOCK !

datadock cholet nantesEn clair, cela veut dire que vous pouvez continuer à faire appel à TENZING pour vos actions de formation, avec la garantie que celles-ci sont menées dans les règles de l’art, telles qu’elle sont demandées par les différents OPCA, ce afin que votre entreprise puisse bénéficier de la prise en charge financière.

TENZING propose des formations spécifiques sur la communication interpersonnelle, le développement de la posture managériale, la gestion du temps, etc.

Parabole du développement personnel

Le développement personnel revêt différentes formes, différents niveaux. En voici déjà deux.

Parfois, il s’agit d’obtenir un peu plus de ce que nous avons en peu de quantité aujourd’hui : être un peu plus performant, dans tel ou tel domaine de sa vie, être un peu plus heureux, être moins stressé, avoir un peu plus confiance en soi, parler en public, etc. En somme, il s’agit ici « d’avoir un peu plus ou un peu moins » de quelque chose (un compétence, une méthode, des outils, etc.).

Parfois, il peut aussi être question d’autre chose. D’un autre niveau de développement personnel. Non plus seulement « d’avoir », mais « d’être ». Autrement dit, d’une volonté d’une profonde transformation, radicale, vers sa vraie nature.

Si ce dernier chemin (souvent long) nous offre la possibilité de nous établir au creux de notre Coeur, il nous propose pour cela de nous examiner, avec bienveillance et exigence. Examiner, par notre propre expérience, chaque jour, au présent, dans chaque situation (joyeuse ou douloureuse), nos conditionnements, nos mécanismes, nos émotions, notre regard sur l’autre, notre regard sur nous-même, etc. Sans rien laisser de côté, voir tout cet agglomérat auquel nous nous sommes identifiés. Le voir.. pour « voir la supercherie », pour sentir et accueillir dans son ventre que ce que nous avons pris pour être nous-même serait en fait un grand voile recouvrant, voire étouffant, la flamme de notre vraie nature… que nous commençons alors à entrevoir.

Pour illustrer ces propos sur le développement personnel, voici une parabole, récitée par Arnaud Desjardins dans son ouvrage « A la recherche du soi, III ».

Parabole du développement personnel

Cette histoire bien ancienne dit qu’un jour un tigre qui faisait des incursions dans un village et décimait les troupeaux avait été tué et un petit bébé tigre inoffensif, affolé, était venu gémir au milieu des moutons du troupeau et avait commencé à téter une brebis.

Comme ce bébé tigre était amusant, le berger l’avait gardé. Et voilà que ce petit fauve, encore à la mamelle, apprend à vivre au milieu des moutons.

Quand les chiens aboient, quand le berger fait la grosse voix, il prend peur.

Entendant bêler du matin au soir, il s’exerce de son mieux à faire « mêe » et, voyant tous les autres animaux brouter de l’herbe, il n’a pas idée de manger autre chose que de l’herbe.

Cela ne fait certainement pas un tigre heureux -parce que cette nourriture et ce mode de vie ne lui conviennent pas- mais cela fait un tigre qui n’a jamais vu que des moutons.

L’histoire suppose qu’il ne regarde pas très attentivement ses pattes et, comme il n’a pas de miroir pour contempler sa face, il en arrive à croire qu’il est un mouton parmi les autres.

Tous les soirs il se précipite avec les autres brebis pour entrer dans la bergerie et tous les matins il court avec les autres brebis pour brouter dans le pré.

Un beau jour, il y a une certaine tension chez les villageois et chez les bergers des environs parce que, dans ce village à la limite de la jungle, on a signalé qu’un nouveau tigre était venu rôder.

Les chiens aboient, les bergers se groupent, allument des feux. Le fauve vient attaquer le troupeau mais, à sa grande surprise, il voit, au milieu de tous les moutons, un bébé tigre.

Il renonce à cette idée de dévorer quelques brebis et il décide de récupérer ce jeune tigre et de le ramener avec lui dans la forêt.

Mais, en sentant la frayeur des autres moutons et la nervosité des bergers, le petit tigre est affolé devant cette énorme bête et il se précipite en gémissant avec tous les autres moutons.

Il essaie de s’enfuir mais le tigre bondit, attrape le petit tigre et l’emporte dans sa gueule, hurlant, gémissant, terrifié, arraché au seul monde qu’il connaissait, celui des bergers, des bergeries et des troupeaux.

Une fois dans la forêt le tigre essaie de convaincre ce faux mouton de sa véritable nature et de son véritable destin.

Le petit continue à trembler de peur. Alors le grand tigre l’amène au bord d’une rivière, l’oblige à se regarder dans l’eau et le petit animal a deux fois plus peur parce que, dans l’eau, il voit deux tigres au lieu d’un.

Il se regarde lui-même plus attentivement et il se demande : « Qu’est-ce que c’est ? Dans l’eau je vois bien le grand tigre mais, au lieu de voir un mouton comme tous ceux que j’ai vus depuis que j’ouvre les yeux, je vois un autre tigre. »

Alors il cherche à comprendre. « Qui suis-je ? » Il se regarde un peu plus attentivement qu’il ne l’avait fait jusque-là. Il voit qu’il a des pattes rayées de noir, et déjà sa mémoire de mouton, son expérience de mouton, son mental de mouton commencent à vaciller.

Le tigre l’emmène dans sa tanière et lui propose de manger de la viande. Le petit est d’abord horrifié, inquiet, ce n’est pas l’herbe qu’il a l’habitude de brouter.

Mais, peu à peu, il passe au-delà de sa répugnance, parce qu’à travers sa peur pour cet énorme tigre qui l’a capturé, il éprouve aussi une attraction. Il commence à essayer de manger un peu de viande.

Et, tout d’un coup, sa véritable nature se réveille, se révèle et il commence à manger cette viande à belles dents, à découvrir un goût qui, loin de lui déplaire, fait vibrer en lui son instinct profond.

Il dévore toute cette viande et, pour montrer sa satisfaction, il essaie un petit bêlement.

À cet instant, le grand tigre pousse le même rugissement que celui qui avait tellement terrifié tous les moutons.

Le petit tigre, au lieu de prendre peur, sent en lui l’écho de ce cri et, avec encore un peu de goût de viande dans la bouche, il pousse lui aussi son premier rugissement.

 

Voilà pourquoi on rapporte comme une sentence zen : « Le mouton bêlant s’est transformé en tigre rugissant. »

 

On ne change pas un véritable mouton en tigre. On change en tigre rugissant un bébé-tigre qui se prenait pour un mouton.

Et cette force de sommeil et d’esclavage […] a convaincu des tigres glorieux qu’ils n’étaient que des moutons effrayés.

Tous les êtres humains sont […] sont la liberté, la puissance infinie et illimitée […].

Et tous les êtres humains se prennent pour un pauvre homme nécessiteux, frustré, douloureux, vulnérable, imitant servilement les autres, influencé par une mentalité de troupeau alors que le tigre vit seul et indépendant.

LES 4 ACCORDS TOLTÈQUES… POUR LES ENFANTS !

« Les 4 accords toltèques », ce best-seller de Don Miguel Ruiz, nous est conté ci-dessous par un fabuleux travail d’animation réalisé par Mélissa Monnier et à destination des enfants de plus de 7 ans.

Les 4 accords :

  • 1ER ACCORD : QUE TA PAROLE SOIT IMPECCABLE.
  • 2EME ACCORD : NE RÉAGIS PAS DE FAÇON PERSONNELLE.
  • 3EME ACCORD : NE FAIS PAS DE SUPPOSITION
  • 4EME ACCORD : FAIS TOUJOURS DE TON MIEUX

Tout un programme… 😉

 

CONTACTEZ TENZING [COACH NANTES]

2016 : ASCENSIONNELLE

Je vous souhaite une excellente année 2016. Qu’elle vous soit inspirante, créative sur le chemin de vos souhaits. Et qu’elle vous offre les opportunités et les moyens nécessaires pour déployer votre plan d’actions.

Matthieu Barré

 

VOEUX-COACH-NANTES-2016-

QU’EST-CE QUI M’EST DEMANDÉ ?

Pour illustrer l’article sur la prise de décision, je vous livre ce poème que j’ai écrit le soir du 7 juillet 2015.

 

Qu’est-ce qui m’est demandé ?

Dans mes tripes tiraillées
Maintenant surgit ici
La lame endurcie
Des colères aveuglées

Agir avec fermeté.
Exterminer l’ennemi.
Refuser toute accalmie.
Mais quel rat cette avidité !

L’interminable guerre
Moi face à ma pierre
La tailler. Le lapider ?
Mon coeur est divisé.

Et sous sa croûte craquelée
Pourtant jaillit la bonté
Ce souffle d’un univers
Qui nous a toujours été cher.

Le sonder pour m’unifier
Le voilà mon bouclier !
« Qu’est-qui m’est demandé ? »
Et j’agis avec dignité.

Matthieu Barré

PRISE DE DÉCISION : AUSSI UNE HISTOIRE DE COEUR

Une des facettes du coaching professionnel de TENZING est d’accompagner ses clients (dirigeants et managers, mais aussi les équipes) dans leur capacité de prise de décision. Le dirigeant ou le cadre doivent, sans discontinuer, avancer avec un flux constant d’informations venant tantôt de l’interne (salariés, syndicats, projets, etc.), tantôt de l’externe (banques, institutions, assurances, préfecture, ville, concurrent, clients, fournisseurs, etc.). Des informations qui, lorsqu’elles s’entre-mêlent, s’entre-choquent pourrions-nous dire, apparaissent paradoxales, ambigües ou ambivalentes. Et constamment, c’est cette complexité qui vient frapper au coin du mental du dirigeant ou du manager. Cette complexité-même, s’imbriquant avec les flux des émotions et du stress, qui vient frapper au coin du mental du dirigeant, freinant sa capacité de prise de décision.

La prise de décision, un enjeu de travail avec un coach professionnel.

prise de decisionAfin de se reconnecter à sa capacité de prise de décision, plusieurs techniques s’offrent au coach et à son champion lors des séances de travail. Par exemple, faire parler les états du moi du dirigeant. Basé sur l’Analyse Transactionnelle, cet exercice consiste à faire parler son enfant, son adulte et son parent sur un enjeu très concret et des les amener tous droits à s’ouvrir entre eux et à décider collectivement. C’est un très bel exercice d’unification, là où un frein majeur à la prise de décision est cette croyance de sentir divisé (cet article sur le blog de TENZING traite de sujet d’unification, mais j’y reviendrai certainement dans une autre article).

Une autre orientation est de sortir très vite des arcanes du mental. En effet celui-ci est très fort, d’aucuns l’auront déjà remarqué, pour surajouter du compliqué sur ce qui est déjà complexe. Souvent d’ailleurs, le mental nous conduit mécaniquement à refuser ce qui est. En fait, plutôt que de se concentrer sur notre prise de décision en analysant la réalité, celui-ci nous fait crier « non, ça ne devrait pas être ainsi », « non, ça devrait être autrement » ou encore « non, ça n’aurait pas du se passe comme ça ». Et pendant ce temps, la prise de décision ne se fait pas…

Alors, oui, sortir très vite des arcanes du mental ! Et sur le champs, car la décision n’attend pas ! Pour cela, une question à se poser, une seule ! « Qu’est-ce qui m’est demandé ? » Et là, il s’agit de prendre la première réponse qui vient, bien sûr ensuite la regarder, l’examiner avec son esprit critique. Mais d’abord, accueillir cette première réponse, avec bienveillance. Il s’agira aussi d’entendre son mental qui s’époumonera à juger cet technique (bien oui, le mental déteste qu’on sorte de ses arcanes) : « Mais ce n’est pas comme ça qu’on t’a appris à prendre une décision », « tu dérailles complètement bonhomme », « Et puis d’abord cette question… qui te demanderait quoi ? »

Justement, cette question-activante « Qu’est-ce qui m’est demandé ? » ne dit pas qui ou quoi me demande quelque chose. Cette question court-circuite totalement cette quantité complexes d’informations et d’émotions paradoxales, ambigües et ambivalentes. En fait, cette question nous connecte à un autre octave de réflexion, un autre niveau, une autre source, une autre sensibilité… Cette question nous amène à la prise de décision avec notre intelligence du coeur. Cette question nous incite à sonder cet espace de vérité et de puissance.

Pour conclure, c’est là aussi l’intérêt de recourir aux services d’un coach professionnel pour améliorer son abilité dans la prise de décision : s’ouvrir à cette forme puissante d’émergence venant de notre propre coeur.

 

CONTACTEZ TENZING
Coach professionnel Nantes

Coach à Nantes │ TENZING – Matthieu Barré

Installé à Nantes depuis 2005 et originaire de Cholet, Matthieu Barré, Coach professionnel à Nantes, fondateur et gérant de TENZING, accompagne les dirigeants, les managers et les équipes dans la résolution de leurs enjeux du présent.

Inséré dans le tissu nantais, sa carrière en publicité à Paris l’a amené à manager une agence de publicité à Nantes et à Cholet (25 personnes). Son expérience a achevé de le convaincre qu’aucune performance n’est possible (aucune !), … sans le coeur.

Coach à Nantes

L’éléphant de Nantes

 

Une des discussions qui animait la plupart des comités de directeurs durant ses années de managers à Nantes était celle de… « l’oeuf ou la poule ». Est-ce la réussite de l’entreprise qui amène la confiance puis d’autres réussites… ou est-ce la confiance qui d’abord suscite le succès créant ainsi plus de confiance. Certains pourraient dire « les deux mon capitaine ». D’autres, pressés, s’arcboutent à vouloir le succès d’abord, en perdant de vue leur rôle de manager. Matthieu Barré a toujours penché pour la seconde solution : prendre le temps de faire émerger la confiance d’abord pour ensuite créer les conditions de la performance. Et c’est bien là le travail du manager : créer les conditions techniques ET humaines de la performance.

 

 

TENZING, Coach à Nantes : atteignez vos nouveaux sommets de performance !

En d’autres termes, que nous soyons dirigeant, manager ou équipe, il s’agit que nous nous rebranchions sur notre circuit-confiance. « Relancer la pompe du circuit-confiance », expression-phare chez TENZING, Coach à Nantes. C’est bien simple : pourquoi à compétences, organisation et technicités égales, deux équipes différentes n’ont-elles pas le même niveau de performance ? La réponse réside dans leur capacité à faire vivre leur circuit-confiance, nécessitant l’ouverture de coeur entre chaque équipier. Qui pourrait être créatif (trouver des solutions à enjeu professionnel) en ayant le coeur fermé ?

C’est la raison d’être de votre coach à Nantes, TENZING : vous accompagner à (re)contacter le flux votre circuit-confiance, à ré-ouvrir la puissance de votre coeur et, in fine, à chevaucher le nouveau souffle de votre performance.

 

TENZING à Nantes… et à Cholet, chez RED STAG !

Installé à Nantes depuis 2010, me voici désormais également ancré à Cholet avec mes bureaux chez RED STAG Work Centre.

red stag Pépinière d'entrepises Cholet

Pour moi, RED STAG c’est beaucoup de chose à la fois.

D’abord ce Work Centre, c’est une aventure que mon frère Florent (également gérant de TOTEM) et moi avons démarré en janvier 2015. C’est environ 350 m2 de bureaux mis à disposition d’entrepreneurs. Alors, « une pépinière d’entreprises à Cholet ? » me direz-vous ? Non, c’est bien plus que ça. RED STAG, c’est un lieu unique de travail en réseaux d’entreprises. Pourquoi unique ? Parce que, avec les membres locataires de RED STAG, nous faisons de ce lieu un réseau vivant avec des réunions événementielles comme les BUSINESS LINK par exemple.

RED STAG ? Plus qu’une pépinière d’entreprises à Cholet

En termes d’infrastructures, RED STAG, ce n’est pas qu’une collection de bureaux. Au delà, c’est en plus un open-space, un studio de photographie professionnel, une vaste salle de réunion, une photocopieuse partagée, internet fourni d’office, une cuisine, le café tous les matins, des réunions régulières entre membres, etc. Bref, c’est pour cela que c’est davantage qu’une pépinière d’entreprise : il y a du lien, ce sentiment d’être ensemble, cette possibilité de croître collectivement, cette culture de la confiance

J’aurai donc plaisir à vous recevoir à Cholet, notamment pour participer aux réunions d’informations mensuelles de TENZING au sujet du « BIVOUAC » (le groupe de progrès entre entrepreneurs) et du « FLASH » (le groupe de créativité entre entrepreneurs).