RENCONTRONS-NOUS ! 06 23 07 24 79

PERFECTION ET PROCRASTINATION

Lors de certaines de mes séances d’accompagnement émerge le fameux thème de la procrastination (wikipedia) que certains définissent comme « l’art de remettre au lendemain ce que l’on peut faire maintenant. »

La procrastination est en quelque sorte cette force invisible, ancrée dans le schéma de fonctionnement de l’individu, qui fait qu’il n’agit pas.

Le piège est que s’il n’agit pas, il n’obtient pas de résultat, en tout cas pas celui escompté (totalement ou partiellement).

Il est frappant de constater que le rapport qu’entretient l’individu avec la notion de perfection est parfois un des leviers qui conditionnent son niveau de procrastination.

  • Suis-je suffisamment parfait pour agir ?
  • Si j’agis, aurai-je un résultat parfait ?

Nous voyons bien par ces deux questions qu’il suffit que l’individu ait une crainte, peur ou honte de l’imperfection (ou même parfois un rejet de la perfection), pour qu’il n’agisse pas.

Ces deux questions, souvent inaudibles et indicibles car ancrées profondément, peuvent même paralyser certains individus dans l’action qu’ils ont à mener.

Et le cercle vicieux est le suivant :

  1. J’ai un objectif de résultat
  2. J’ai une action à entreprendre pour l’atteindre
  3. Je me dis : « Je ne suis pas assez parfait pour agir » ou « j’ai peur de ne pas obtenir un résultat parfait »
  4. Je n’agis pas (procrastination) ou j’agis mal (en retard notamment)
  5. Je n’ai pas le résultat attendu
  6. Je me dis : « Une preuve de plus que je ne suis pas assez parfait » ou « La preuve que je fait bien d’avoir peur de ne pas obtenir un résultat parfait. »
  7. … Et la boucle recommence en s’amplifiant

C’est ce cercle vicieux que l’individu doit revisiter avec son coach.

Une des clés pour le transformer en chaîne-vertueuse : changer de paradigme sur la notion de perfection et donc de rapport à entretenir avec elle, tout en menant des actions simples au quotidien et sur-le-champs pour en savourer les résultats et amplifier l’estime de soi.

Tags:

This post has 2 Comments